Qui sommes nous ?

Anne-Sophie

Passionnée de chevaux depuis mon enfance, j'ai appris à monter à cheval en France, en Grande-Bretagne et en Espagne. Mais ce n'est que lorsque j'ai eu mon premier trotteur, à l'âge de 13 ans, que j'ai vraiment appris qui était le cheval et comment l'appréhender.

 

Etant la seule cavalière de la famille nous avons accueilli un charmant Trotteur de 9 ans répondant au doux nom de Bénéfice... Nous l'avons acheté via un particulier et avons eu la mauvaise surprise de découvrir qu'il cornait et qu'il souffrait d'une boiterie chronique...

Pour le cornage rien à faire, cette paralysie d'une corde vocale l'empêchait de faire plus d'un tour de carrière au galop... il a donc fallu s'adapter à ce handicap !

 

Après avoir fait venir le vétérinaire un certain nombre de fois pour sa boiterie chronique et après l'avoir emmené dans la meilleure clinique vétérinaire d'Ile de France, le verdict est tombé : les vétérinaires étaient incappables de le soigner et ils préconisaient l'euthanasie.

J'ai donc décidé de frapper à toutes les portes et j'ai fait appel à une ostéopathe qui a décelé un simple blocage au niveau du dos... et mon cheval n'a jamais plus boité de sa vie...

 

Bénéfice ne pouvant être un véritable cheval de sport nous avons choisi d'acquérir un cheval pouvant faire un peu de compétition... cette fois pas de mauvaises surprises, nous voulions un bon cheval "sain" et avons fait appel à un marchand de chevaux spécialisé dans la vente de chevaux de sport.

C'est ainsi que Belle, Pur Sang Anglais de 5 ans est entrée dans notre vie... et le cauchemar a commencé !

Tranquilisée lors de ma visite, elle s'est révélée être une jument lunatique, chaude et très caractérielle. Cette fois le physique allait bien mais c'était le mental qui n'allait pas...

Les chutes faisaient partie du quotidien...

 

Quelques années plus tard Nectar, Trotteur Français, a rejoint Bénéfice. C'est un cheval délicat mais rien avoir avec le Pur Sang Anglais... la gentillesse et le mental du Trotteur étaient là et c'était bien le principal !

 

La quête d'un cheval n'est jamais chose facile, même pour les professionnels, c'est pour cela que je souhaite guider les familles qui achètent mes réformés vers le ou les bons chevaux afin qu'elles ne connaissent pas les galères auxquelles j'ai moi même été confrontée...

 

Je reste persuadée que le trotteur est le cheval polyvalent par excellence, je souhaite promouvoir cette race, pour les loisirs et la compétition. Leur coeur, leur courage et leur beauté en font des compagnons uniques.

 

Mon objectif est d'offrir une belle reconversion aux trotteurs que je croise, en leur trouvant la famille qui leur correspondra au mieux. 

 

 

 

Nectar

Nectar est mon deuxième réformé. Extrêmement nerveux et émotif il est très différent des autres chevaux que j'ai pu croiser.

6 mois ont été nécessaires pour le débourrer à l'attelage (sulky) au lieu d'un mois habituellement. 

Il a été réformé à cause de sa peur panique du van et des autres chevaux sur les hippodromes. Il lui a été diagnostiqué un problème de vue, ce qui expliquerait ses nombreuses peurs.

 

Nous avons tout de même terminé 17ème sur 37 participants aux championnats de France d'équitation éthologique et ce n'était que notre 3ème concours ensemble ! Et sans une erreur de ma part nous aurions été classés à la 5ème place.

 

 

En concours

Bénéfice, le doyen

Bénéfice, mon premier cheval, 22 printemps cette année, celui par qui le "virus trotteur" est arrivé.

Aujourd'hui il profite de la vie et il prend son rôle d'éducateur de poulains très au sérieux.

Contact par email de préférence :

 

trotteursdereforme@yahoo.fr

 

Facebook :

 

Trotteurs de Réforme

 

  06 58 89 87 31