Bien démarrer avec son Trotteur Réformé (ou autre...)

 

 

Vous avez le choix : arriver au boxe, poser la selle sur votre monture, grimper sur son dos et en avant... (et là il faut espérer que le cheval soit vraiment très brave car certains peuvent mal réagir par pure incompréhension) ou alors vous avez le choix de communiquer avec votre cheval de manière très simple en instaurant un langage au sol grâce à l'éducation et au travail à la longe.

 

C'est grâce à ce langage que vous verrez si votre cheval est prêt à être monté ou non.

 

Si en main votre cheval cherche à brouter, vous bouscule, vous tracte, ne reste pas immobile, hennit... votre cheval n'est pas prêt à être monté.

 

Si en longe, votre cheval regarde partout autour de lui en vous ignorant complètement, fait n'importe quoi, n'obéit à aucune de vos demandes, saute partout, prend la liberté de faire ce qu'il veut... votre cheval n'est pas du tout prêt à être monté.

 

 



 

 

 

 

Tout d'abord quelques rappels (qui ne s'appliquent pas uniquement aux Trotteurs !) :

 

1. Evitez de contraindre le cheval, essayez plutôt de le convaincre. Dans tous les cas ne sombrez pas dans la violence, la peur du cheval provoquera une perte de confiance et ce sera nuisible pour votre relation. Sans sa confiance vous n'arriverez à rien.

 

2. Ne faites pas des séances trop longues, n'abusez pas de la bonté de votre cheval.

La précipitation nuit à l'assurance des chevaux.

Mieux vaut des petites séances courtes, qui permettront au cheval d'assimiler les choses plus rapidement, plutot qu'une seule et longue séance, qui ennuiera profondément le cheval (qui ne sera plus concentré, fatigué et qui finira par ne plus être à l'écoute)

 

Un cheval ne peut pas rester concentré longtemps, c'est pourquoi il faut faire des pauses très règulièrement pour que le cheval assimile l'exercice et puisse se détendre avant de continuer.

Un jeune cheval n'a pas la capacité de faire des séances de plus 30 minutes avec au moins trois pauses pour s'aérer l'esprit et apprécier ce moment auprès de son cavalier.

 

3. Si vous ne gérez pas tous les exercices à la longe ne montez pas sur votre cheval (transitions ascendantes et descendantes nottamment) !

S'il ne vous respecte pas à pied il ne vous respectera pas plus monté !

De la même façon, si vous ne gérez pas votre cheval monté dans un espace clos, ne partez pas en extérieur.

 

 

4. Si vous ne gérez pas un exercice ne passez pas à l'exercice suivant. Par exemple : si votre cheval ne s'arrête pas du trot n'essayez pas de galoper. Avant de passer à l'allure supérieure il faut le gérer aux allures inférieures.


5. Evitez de demander au cheval ce qu'il n'est pas en mesure d'accomplir.
 
6. Même si le cheval réussit bien un exercice ne le laissez pas totalement de côté, la pratique est primordiale.
    
7. Si vous sentez que vous n'arrivez à rien n'insistez pas, laissez tomber et reprenez un autre jour. Si ce comportement est habituel, demandez conseil à une personne expérimentée.

8. Soyez toujours ferme, décidé mais juste.

   

    

Contact par email de préférence :

 

trotteursdereforme@yahoo.fr

 

Facebook :

 

Trotteurs de Réforme

 

  06 58 89 87 31